Au coeur de nos entrailles, ouverture à la vie

Mis à jour : 4 déc. 2020


Souviens toi, ma tendre fille, mon tendre fils, de ce temps où tu baignais dans l'eau féconde, nourricière de la vie dans l'antre de ta mère.

Espace immense où tout est ondulation, fréquence, déploiement.

La métamorphose de ton être. Ce voyage vers le monde terrestre dans le murmure des cellules en effervescence. Ton cœur bat. Il ouvre le mien. C'est chaud et doux. Une bénédiction d'être là pour chacun... Hymne à la vie, hymne à la joie ...

21 vues0 commentaire