Lucille aimée
(Lucila Mamita)

J'aime la forêt. J'aime les animaux. J'aime la rivière. J'aime la mer. La source.

 

J'aime la Terre, sa roche, son humus, son feu, son chemin.

J'aime le vent dans les arbres, j'aime le vent dans mes cheveux. J'aime danser dans le vent.

Je n'ai pas oublié ma vie dans l'arbre. Je n'ai pas oublié mes voyages dans le labyrinthe.

J'aime. Mon coeur est ouvert. Je prie, je contemple, je remercie

Je t'aime. Je m'aime. Je nous aime

J'aime unir mes mains et y sentir ma force unie à l'univers.

J'aime m'allonger sur la terre et me diluer en elle. En Elle, en moi même.

J'aime encore et encore découvrir. La nature m'émerveille. L'humain est ressource magnifique.

J'aime chanter la beauté. J'aime te chanter ta beauté.

Tout mon ouvrage est un jaillissement, une évidence. C'est ma vie.

Quand je donne un soin, je ne sais l'expliquer. C'est ma nature.

Et je vais même vous dire que je passe mon temps à soigner.

Tu ne le sais pas, je prends soin de toi. Un instant, un sourire, un regard, une lettre, une photo, une conversation.

Et je prends soin de toi. Je n'ai pas besoin de te toucher. ni de te parler... la vibration de mon coeur rencontre la tienne, mon âme ton âme. Je ne vais pas cependant entrer dans ton espace.

C'est la mélodie qui fait son oeuvre.

Et la plupart du temps je ne dis rien de se qui se passe, pour que nous soyons libres... 

Aussi, quand je ne suis pas à ma place, quand un temps, un cycle, une histoire est fini, je meure très vite.

Et je renaît très vite.

Pour cela j'ai vécu beaucoup de vie.

Je ne voulais plus dire "je suis chamane". Je ne souhaitais pas nourrir des égos de pouvoir, mon égo aussi alors...

je me trouvais trop serrer à être nommer ainsi ou autrement. Seulement nous sommes dans un monde qui a besoin de certains mots, de codes, c'est certain!

Chamane, druidesse, guérisseuse, curandera... sur la terre entière de part tous les temps il y a des hommes et des femmes dont c'est la nature de circuler dans les mondes, de communiquer avec l'invisible, d'être en ferveur de vie et de "guérir", de soutenir, de préserver les graines".

Je fais parti de ceux là et mes connaissances viennent de mon instinct, des enseignements de la forêt, des Plantes, et des multiples expériences fondatrices que m'offre la vie. Un sacré engagement qui me demande entièrement et que j'honore chaque jour de mon mieux.

Je suis une Mère. C'est encore la Mélodie.

Comme celle que j'entends dans la Selva d'Amazonie toutes les nuits. Cette mélodie qui me soigne, me chérit, me berce, m'élève. Quand l'Amour est chant de vie!!!

Je suis une Mère. C'est ma nature aussi. Elle ne s'explique pas. Elle se vit. A vous de l'accueillir.

La seule certitude que je peux avoir, c'est de toujours revenir à la simplicité de ma respiration douce qui va et vient, en m'accueillant avec cette même douceur dans mon corps de Femme en symbiose avec la nature.

Je privilégie la contemplation, les gestes simples du quotidien, une écoute, une relation de l'instant. Que se soit avec une personne, un élève, ma famille ou la pachamama.

 

Mon enseignement est à ce jour principalement oral. Cependant je souhaite ces temps prochains, cet hiver trouver l'espace pour vous écrire, pour vous transmettre. La Fleur de la Selva.

Voici déjà sur ce site (et sur celui de la Selva Madre et de Champalarie) mes écrits étalés dans le temps, oubliés dans mes sacs en osier que je réunis pour vous, pour nous.

Ainsi que mes chants...

Et je suis debout!!! Je me suis dressée. Et je me redresse chaque matin !!!! 

Voici pour aujourd'hui.

Merci de me lire et de m'écouter!!!!

Merci aussi de prendre du temps pour m'écrire en retour

(vos sensations, sentiments, et comment cela agit en vous)

de partager ce qui vous touche,  de faire connaître ainsi mon ouvrage sur les réseaux sociaux et personnel. 

Présence et gratitude

Lucila mamita, chamane, nova tera haute